Syndrome du cœur gauche hypoplasique – causes, effets secondaires et traitements

Le syndrome du cœur gauche hypoplasique est un état pathologique dans lequel les structures du côté gauche du cœur sont sous-développées. Le degré de sous-développement peut varier, mais les structures concernées sont généralement le ventricule gauche, les valves mitrale et aortique, et l’aorte.

Le syndrome du cœur gauche hypoplasique est une maladie congénitale, ce qui signifie que le bébé est né avec. Le sous-développement des structures cardiaques se produit au cours des huit premières semaines de la grossesse. Souvent, il n’y a pas de raison claire pour le développement des malformations cardiaques congénitales. Cependant, dans certains cas, il peut y avoir un lien génétique ou une exposition environnementale qui fait que les malformations sont plus fréquentes dans certaines familles. Dans d’autres cas, il n’y a tout simplement pas de cause connue.

Cette affection survient dans au moins 16 cas sur 10 000 naissances vivantes et représente environ huit pour cent des cardiopathies congénitales chez les bébés. Elle est plus fréquente chez les garçons que chez les filles. En outre, les bébés atteints de ce syndrome sont plus susceptibles de présenter d’autres anomalies cardiovasculaires et neurologiques.

Effets secondaires connus du syndrome du cœur gauche hypoplasique

Les effets secondaires connus du syndrome du cœur gauche hypoplasique comprennent l’essoufflement, une respiration rapide et superficielle, des battements cardiaques rapides, un pouls faible, une cyanose légère ou une coloration gris-bleu des lèvres et du pourtour de la bouche, et des signes de choc, tels que la transpiration et une peau froide et moite. Ces effets secondaires peuvent survenir dans les trois premiers jours suivant la naissance du bébé. Parmi les autres effets secondaires, citons les difficultés à s’alimenter, la pâleur de la peau, la somnolence, l’inactivité, la dilatation des pupilles, le regard vide, la transpiration, les taches sur la peau et la faiblesse du pouls.

Les enfants atteints de cette maladie auront également besoin de soins tout au long de leur vie. Très souvent, ils ont moins de force physique que les autres enfants de leur âge et leur développement est plus lent. Les autres effets à long terme peuvent être les suivants

  • Un développement anormal dû à des problèmes de cerveau et de système nerveux.
  • Accumulation de liquide dans les principales parties du corps, notamment les poumons, l’estomac, les jambes et les pieds.
  • nécessité d’interventions chirurgicales de suivi
  • Caillots sanguins susceptibles de provoquer un accident vasculaire cérébral
  • des problèmes constants de rythme cardiaque
  • Fatigue facile lors d’un exercice physique ou d’une activité sportive
  • Systèmes corporels affectés par le syndrome du cœur gauche hypoplasique
  • Le système cardiovasculaire est le système corporel affecté par le syndrome du cœur gauche hypoplasique. Le système respiratoire est également touché.

Liste des aliments ou nutriments qui préviennent le syndrome du cœur gauche hypoplasique

Il n’y a pas d’information sur les aliments ou les nutriments qui peuvent aider à prévenir le syndrome du cœur gauche hypoplasique.

Traitements, plans de prise en charge du syndrome du cœur gauche hypoplasique

Les traitements du syndrome du cœur gauche hypoplasique peuvent inclure la chirurgie, qui implique généralement une série de trois interventions, ou une combinaison de chirurgie et de cathétérisme cardiaque. Avant ces opérations, le bébé sera très probablement soigné dans l’unité de soins intensifs néonatals (USIN). Au départ, le bébé peut être placé sous oxygène, voire sous ventilateur, pour l’aider à respirer. Des médicaments seront également administrés par voie intraveineuse pour aider le cœur et les poumons à fonctionner.

Résumé

Le syndrome du cœur gauche hypoplasique est un état pathologique dans lequel les structures du côté gauche du cœur sont sous-développées.

Le syndrome du cœur gauche hypoplasique entraîne un essoufflement, une respiration rapide et superficielle, des battements cardiaques rapides, un pouls faible, une cyanose légère ou une coloration gris-bleu des lèvres et du pourtour de la bouche, et des signes de choc, tels que la transpiration et une peau froide et moite.

Le syndrome du cœur gauche hypoplasique entraîne également des difficultés à s’alimenter, une pâleur de la peau, une somnolence, une inactivité, des pupilles dilatées, un regard vide, une peau moite, une peau tachetée et un pouls faible.

Le syndrome du cœur gauche hypoplasique nuit aux systèmes cardiovasculaire et respiratoire.

Le syndrome du cœur gauche hypoplasique peut être traité par la chirurgie et les médicaments.

Leave a Reply

Your email address will not be published.